08/2022: Une bouteille de circulation robuste et légère fait fureur dans cette région d’Autriche: après la Mohrenbräu Pfiff, la Mohrenbräu Spezial est également proposée dans la bouteille de 0,33 litre en verre léger de Vetropack. Pratique et particulièrement durable, cette dernière réduit l’empreinte carbone de jusqu’à 25%.

25 %
réduit l’empreinte carbone
210 g
instead of 300 g

Dans le Land autrichien du Vorarlberg, la dégustation de bières variées et innovantes fait partie des plaisirs de la vie: les bières y sont un peu plus fortes que dans la région voisine de l’Allgäu, et de nombreuses variétés saisonnières et créatives offrent des expériences gustatives inédites. C’est à la brasserie Mohrenbrauerei, fondée en 1763 par Johann Mohr à Dornbirn, que l’on doit ces agréables dégustations. Passée aux mains de la famille Huber au 19ème siècle, la brasserie entretient encore aujourd’hui des liens étroits avec la région et ses habitants. Ses quelque 53% de parts de marché en disent long sur son succès, et de nombreux exilés du Voralberg restent fidèles à leur bière longtemps après avoir quitté la région.

 

Mélange de tradition et d’innovation

«Nous nous définissons comme une brasserie innovante et durable. Nous mobilisons bien sûr également nos compétences et notre passion et envisageons la bière selon une approche globale. Cette dernière inclut le dialogue avec la clientèle et les propriétaires de restaurant, notre assortiment varié, et enfin des sujets tels que l’expertise en matière de service et de produits, un entretien régulier, la modernisation des installations de production et des tireuses, et bien plus encore», déclare Andreas Linder, responsable marketing de la brasserie Mohrenbrauerei. La brasserie Mohrenbrauerei permet ainsi à ses visiteurs de découvrir un univers fascinant, de suivre un atelier de brassage ou un cours de sommelier, et de déguster des bières internationales de toutes sortes souvent introuvables ailleurs.

«À l’époque, la Mohrenbrauerei a été la seule brasserie autrichienne à accepter d’expérimenter le verre léger. Nous étions vraiment en avance sur notre temps.»
Andreas Linder, Head of Marketing

Au cours des deux dernières années, une bière blonde et une bière blanche sont venues compléter l’assortiment, qui propose par ailleurs des variétés tendance telles que Pale Ale ou Radler Grapefruit ainsi qu’une série de spécialités locales. À cela s’ajoutent six bières créatives par saison. Brassées en petites quantités (200 à 600 bouteilles), elles sont très recherchées par les collectionneuses et les collectionneurs. Une nouvelle bière au mojito a par exemple été créée pour l’été 2022, ouvrant ainsi des univers gustatifs totalement inédits. 

 

Une bouteille de circulation en verre léger pour le plus grand succès de la marque

Avec plus de 30% de parts de marché, la puissante et inimitable Mohrenbräu Spezial est toutefois incontestablement la bière leader de la marque. Depuis 2022, elle est proposée dans la bouteille en verre léger de 0,33 litre de Vetropack. Ce contenant réutilisable fabriqué selon un procédé spécial ne pèse plus que 210 grammes (au lieu de 300 g). Le verre trempé thermiquement réduit l’usure des surfaces de contact (scuffing).

La brasserie Mohrenbrauerei utilise la bouteille en verre léger de Vetropack depuis plus de trois ans pour sa bière de mars «Pfiff» et ses variétés de Radler. Résultat: des coûts logistiques réduits, le volume à transporter d’un point A à un point B ayant été réduit de 1000 tonnes. «Pour la Mohrenbräu Spezial, l’économie sera nettement plus importante», se réjouit Andreas Linder. «Cette bouteille colle à merveille avec notre image de brasserie innovante et durable, qui salue et encourage les interactions sociales. Tous nos besoins énergétiques sont par exemple couverts par l’électricité verte des toits de notre clientèle.» Au total, les émissions de CO2 par bouteille sont réduites de pas moins d’un quart par rapport à une bouteille de circulation de 0,33 litre classique.

Pionnier en matière de durabilité

Cette économie s’explique également par la hauteur réduite des caisses contenant les bouteilles en verre léger. Elles peuvent ainsi désormais être par six sur une palette, au lieu de cinq jusqu’à présent. En somme, une étape importante vers une approche plus durable, dont la genèse ne date pas d’hier: les premières discussions entre Vetropack et Mohrenbräu remontent à 1998. «À l’époque, la Mohrenbrauerei avait été la seule brasserie autrichienne à accepter d’expérimenter le verre léger. Nous étions ainsi véritablement en avance sur notre temps. Car il ne faut pas sous-estimer ce qu’implique un tel changement d’emballage: tests approfondis du produit (sensation au contact de la bouteille, réaction de la bière dans la bouteille, aspect de l’étiquette, etc.), concertations avec toutes les parties impliquées et enfin modernisation technique de toutes les installations de remplissage. Mais en définitive, c’est le marché et le client final qui déterminent le succès du produit. Et de ce point de vue, il n’est pas exagéré de dire que nous avons au départ dû affronter un certain scepticisme. Par ailleurs, la durabilité a pendant longtemps été un sujet mineur. Heureusement, les choses ont changé: elle est aujourd’hui une priorité pour de nombreux clients, et certains la recherchent même activement.» La bouteille en circulation de 0,33 litre de Vetropack conçue pour la bière Mohrenbräu Spezial arrive donc à point nommé: en plus d’améliorer l’empreinte climatique et de rendre la bière plus durable, elle permet à la brasserie Mohrenbräu – à une époque où la consommation globale de bière est en baisse dans le monde entier – d’accéder à de nouveaux groupes cibles, tels que les consommateurs soucieux de l’environnement, qui disposent de capacité de transport limitées ou préfèrent les petites quantités.

Bientôt pour les bouteilles de 0,5 litre?

Nous avons été les premiers à utiliser la bouteille en verre léger de Vetropack. Il est donc évident que ce statut de pionnier nous manquera lorsque ce nouvel emballage se sera généralisé sur le marché. Mais ses avantages sont évidents et son potentiel est considérable. Par conséquent, nous sommes fiers d’avoir apporté notre pierre à l’édifice et qui sait, il sera peut-être bientôt temps d’étendre cette technologie à nos bouteilles de 0,5 litre. Si rien n’est encore prévu concrètement, je ne vois a priori aucune raison pour que ce succès ne se poursuive pas dans cette voie», résume Andreas Linder.