08/2023: En réintroduisant le lait dans des bouteilles en verre en 2018, Berglandmilch eGen, la plus grande entreprise laitière d’Autriche, a su capter l’air du temps. Après des bouteilles à usage unique, Berglandmilch fournit désormais des bouteilles de circulation d’un litre et de 0,5 litre, ainsi que toute une série de pots en verre de différentes tailles pour d’autres produits laitiers, également avec opercule.

8800
agriculteurs
8
usines
1,3
milliard de kilos de lait

L’une des plus grandes laiteries d’Europe centrale est autrichienne: depuis sa création en 1995, Berglandmilch n’a cessé de se développer et réunit aujourd’hui plus de 8800 agriculteurs sous un même toit. La particularité: ceux-ci sont propriétaires de la coopérative enregistrée (eGen). Chaque producteur de lait ne s’occupe en moyenne que d’une vingtaine de vaches. Avec un chiffre d’affaires d’environ 1,2 milliard d’euros (2022), des marques bien connues à l’échelle nationale comme Schärdinger, Tirolmilch, Latella et Stainzer et environ 1600 collaborateurs, Berglandmilch fournit du lait et des produits laitiers comme du fromage, du beurre et des yaourts en Autriche et à l’étranger, par exemple en Allemagne et en Italie. Environ 1,3 milliard de kilos de lait sont transformés chaque année dans huit usines.

Le thème de la durabilité est bien sûr déterminant pour une entreprise de production proche de la nature comme Berglandmilch. «En tant que leader du secteur, nous souhaitons être pionniers dans ce domaine», confie Josef Braunshofer, directeur de Berglandmilch et dans l’entreprise depuis 21 ans. «Cela suppose des produits sans OGM, le souci du bien-être des animaux et que nos producteurs de lait n’utilisent pas de fourrages provenant d’outre-mer. Bien sûr, les emballages jouent aussi un rôle majeur dans la chaîne de création de valeur.

Le lait est de retour dans les bouteilles de circulation respectueuses de l’environnement

Berglandmilch a donc décidé, dès 2017, de revenir au verre pour ses emballages. Vetropack a remporté le marché pour cette collaboration. Ensemble, les deux entreprises ont d’abord développé et lancé sur le marché une bouteille de lait d’un litre à usage unique et un pot de yaourt de 450 grammes. «Le succès a été plus important que prévu», précise Josef Braunshofer. «De nombreux clients ont particulièrement apprécié le goût. Comme le verre est inerte, il ne réagit pas avec son contenu. Certains clients se sont remis à boire du lait grâce à la bouteille de lait.»

«Le succès a été bien plus important que prévu. De nombreux clientsont particulièrement apprécié le goût.»
Josef Braunshofer, Executive Director, Berglandmilch

Le premier pot de yaourt de Vetropack et Berglandmilch a également été très bien accueilli. Deux ans plus tard seulement, plus de 25 millions de récipients en verre étaient déjà produits chaque année. Mais ce n’était que la première étape d’une remarquable success story: «Le verre est bien sûr encore plus durable avec le système réutilisable. Bien que nous ayons d’abord été sceptiques, par exemple en raison du nettoyage plus fastidieux des récipients de produits laitiers, nous avons finalement franchi le pas et ne l’avons pas regretté. Les ventes ont même augmenté», se réjouit Josef Braunshofer. Les récipients en verre sont produits, nettoyés et remplis de nouveau (au moins 12 fois) sur trois sites en Autriche: Wörgl, Aschbach et Voitsberg, de sorte qu’ils n’ont jamais à parcourir des distances de plus de 250 kilomètres, ce qui est également un atout en termes d’efficacité des ressources.

Une bonne collaboration, un facteur de succès essentiel

Au total, plus de 50 produits différents avec un emballage en verre sont actuellement proposés, cinq ans seulement après le début des livraisons. Pour Elisabeth Eckmayr, cheffe de produit chez Vetropack, le développement de la taille des snacks pour les pots de yaourt a été une étape particulièrement importante: «Les pots en verre ne sont pas fermés par un couvercle twist-off classique, mais par un opercule. Le produit est ainsi hermétiquement fermé, et le poids total de l’emballage est réduit de manière significative.» Josef Braunshofer ajoute: «Les avantages du verre sont évidents, et les jeunes générations en particulier le considèrent comme le meilleur emballage en termes de qualité, car c’est celui qui protège et fait ressortir le mieux le contenu.»

Berglandmilch souhaite continuer à promouvoir les emballages en verre et à élargir l’assortiment ainsi que les marchés. Josef Braunshofer résume: «Il s’agit actuellement pour nous de mettre encore plus en avant les avantages du verre et d’optimiser la gamme de produits existante. Je vois également un potentiel supplémentaire dans le développement du partenariat avec Vetropack. La collaboration avec les responsables est trèsflexible, simple et orientée vers la clientèle. Si nous parvenons à harmoniser et planifier davantage les processus entre Berglandmilch et Vetropack, nous gagnerons très certainement encore en efficacité et en durabilité. Le verre est un marché cible de notre portefeuille, un marché de niche majeur dont nous sommes très satisfaits. Nous allons continuer à miser sur le verre.»